Devenir golfeur pro : le métier de golfeur professionnel

Devenir golfeur pro : le métier de golfeur professionnel

La pratique de golf peut ne pas être que pour le loisir, certains en font leur métier. À ce propos d’ailleurs, il faut savoir qu’il y a des golfeurs professionnels qui font partie des sportifs les mieux payés au monde. Dans la suite de cet article, vous allez découvrir des informations utiles pour devenir golfeur professionnel.

Comment devenir un golfeur professionnel ?

Pour embrasser le métier de golfeur, il faut d’abord avoir été un grand pratiquant de golf en amateur. En général, les golfeurs professionnels ont commencé très tôt soit dans un club de golf soit dans un établissement privé. Après des années de pratique, certains golfeurs gagnent leur salaire en participant à des tournois professionnels et d’autres choisissent de devenir moniteur ou encore gérant d’un terrain de golf.

Un golfeur qui participe à des tournois professionnels doit bien se préparer et s’entourer ainsi d’une équipe formée notamment par un entraineur et un préparateur physique. En tant que sportif professionnel, le golfeur gagne un salaire en fonction de sa performance. En plus des diverses séances d’entrainement qui visent à renforcer son endurance et améliorer sa technique, il doit aussi avoir un mental de fer et être capable de bien se concentrer lors des tournois.

Pour devenir un joueur professionnel de golf, il est important de commencer très jeune. En général, ceux qui ont du potentiel intègrent le Pôle Espoirs à l’âge de 13 ans environ. Ils évoluent ensuite en Pôle France et alternent études et pratique de golf. Pour pouvoir évoluer dans les circuits professionnels, comme le circuit national français par exemple, il doit réussir les tournois de qualification.

Pour être qualifié de golfeur professionnel, il faut soit être titulaire d’une catégorie pleine sur un circuit professionnel reconnu soit avoir un brevet professionnel d’État de Golf. Il faut aussi que la demande de résiliation du statut amateur ait été validée par la Fédération française de Golf. Toutefois, avant de demander la résiliation du statut amateur, il faut obtenir le diplôme mentionné plus haut ou encore être titulaire d’une catégorie pleine sur circuit professionnel. Autrement, le demandeur n’aura pas le droit de participer à des tournois de circuit professionnel.